Historique de la crêpe

En Bretagne, c'est en toute circonstance que l'on sert les crêpes et les galettes.

Dans l'antiquité c'était le flan ou la galette qui étaient de consommation courante, et non pas le pain; et le plus souvent quand il est question de pain à cette époque, c'est de galettes qu'il s'agit . On trouve la première recette de crêpes en France vers 1390 dans "Manager de paris". L'auteur de cet ouvrage, explique comment faire des "crespes" avec de la farine de froment, des œufs, des eaux, du sel et du vin. Ces crêpes sont cuites dans un mélange de saindoux et de beurre, et saupoudrées de sucre avant d'être servies. On ne pouvait pas faire de galettes de sarrasin à la même époque car ce plant est arrivé en Europe que vers le XVe siècle, et ne pénétrèrent en Bretagne que le siècle suivant.

La crêpe de blé noir ne se fait qu'en Basse-Bretagne. Bien que plus récente que la galette, la crêpe est citée dans les récits dès le milieu du xix~ siècle. C'était le principal aliment des paysans riches ou pauvres, La "Krampouez" d'autrefois était "Kraz". Certaines fermières en font encore. Les crêperies n'emploient guère cette recette qui est difficile à cuisiner. Elles présentent aujourd'hui des crêpes moins friables que l'on peut garnir, ce qui ne se faisait pas autrefois.

La crêpe de froment est apparue il y a environ cent ans. La pâte est faite au lait et aux œufs, sucrée et parfois parfumée au rhum ou à l'eau-de-vie de cidre. Parfois on y met de l'anis. Cette pâte est travaillée beaucoup plus légèrement que celle de sarrasin. On peut la laisser reposer. Elle s'étale aussi sur deux "bilig".

Vocabulaire

  • Bilig : tuile ou poêle
  • Kraz : croustillant
  • Krampouez : crêpe
  • Teo : épais, lourd
  • Gwiniz : blé, froment
  • Gwiniz du : blé noir
  • Druz : gras
  • Fonnuz : bien fourni
  • Ed-du : blé noir
  • Skanv : léger
image d'illustration ty breiz crêperie